SING STREET : le feel good movie rock de 2016 par le réalisateur de Once

Notre avis

810 Euphorisant, authentique et touchant, Sing Street est le good feel movie rock de cette année 2016 !

Sing Street est la pépite cinématographique de cette fin d’année. Un feel good movie rock comme les britanniques savent si bien le faire.

Vous avez aimé Good Morning England ? Vous serez sans aucun doute conquis par Sing Street.

Sing Street

Réalisé par l’irlandais Jon Carnay (le sublime Once et le très agréable New York Melody), String Street se déroule dans les années 80 à Dublin, là même où le réalisateur a grandi. C’est l’époque des walkmans, des VHS, des platines vinyles, de Top Of The Pops (le TOP 50 anglais) et des débuts des clips vidéos.

Ses parents en plein divorce, Conor (Ferdia Walsh-Peelo) est transféré dans un lycée public catholique om il est maltraité par ses camarades. Mais son chemin croise celui de Raphina (Lucy Boynton), une fille plus âgée que lui, dont il tombe fou amoureux. Afin de l’aborder, il lui fait croire qu’il joue dans un groupe et qu’il cherche un mannequin pour son clip. Problème, Conor n’a pas de groupe. Il va tout faire pour en monter un afin d’impressionner Raphina. Son grand frère (Jack Reynor) va lui servir de guide dans son éducation musicale.

Sur une bande originale composée de titres de Duran Duran, The Cure, Joe Jackson, Motörhead, The Jam, Hall & Oastes, A-ha, The Clash, Jon Carnay signe un film euphorisant, authentique et touchant dont on ressort le sourire aux lèvres et le coeur battant chamade.

Notre coup de coeur de cet automne. Sing Street est à voir en salles dès le 26 octobre.

Sing Street

Sing Street