Hunger Games LA RÉVOLTE mérite enfin son nom [Critique]

Notre avis

710 Hunger Games LA RÉVOLTE mérite enfin son nom. Intense, rythmé et radicalement plus lugubre, cet ultime épisode prend, sans discussion, la deuxième place sur le podium, après l’Embrasement, sorti en 2013.

Hunger Games La révolte Partie 2 : la critique (Filmsactu)

Si Hunger Games : La révolte partie 1 avait pu décevoir les cinéphiles par son manque d’action et d’émotion, cet ultime volet se révèle bien plus spectaculaire. Le long périple vers la maison de Snow est un prétexte idéal à l’enchainement de séquences visuellement saisissantes, dans une atmosphère bien plus lugubre.

Hunger Games : la Révolte - Partie 2

Explosions, inondations, attaques de mutants… cette dangereuse virée à travers le Capitole porte très bien le surnom de « 76e Hunger Games » tant ces épreuves s’avèrent sadiques et funestes. Le jeu des caméras de Francis Lawrence, au plus près des acteurs, une nouvelle fois très bien maitrisé, oppresse le spectateur. Les claustrophobes apprécieront la course-poursuite dans les profondeurs des égouts…

Hunger Games : la Révolte - Partie 2

Si l’on peut reprocher quelque chose au film, c’est le traitement du triangle amoureux entre Katniss, Peeta et Gale, bien plus insistant dans ce dernier volet. Ces scènes de remplissage peu convaincantes plombent l’intrigue et ratent leur cible. Au point de se demander : ne pouvait-on pas tout simplement se passer de cette romance dans cette adaptation ? Autre reproche : l’interminable conclusion (30 minutes!) qui ne laisse nulle place au doute : le réalisateur a eu beaucoup de mal à faire ses adieux à la saga.

Hunger Games : la Révolte - Partie 2



Ceci dit, plus puissant et plus rythmé que les précédents volets, cet ultime épisode remplit le cahier de charges : conclure avec brio la saga par un film qui, en terme de spectacle, prend la deuxième place du podium après L’Embrasement, sorti en 2013. Hunger Games : la Révolte partie 2 sortira en France le 18 novembre prochain.

Synopsis :Alors que Panem est ravagé par une guerre désormais totale, Katniss et le Président Snow (Donald Sutherland) vont s’affronter pour la dernière fois. Katniss et ses plus proches amis – Gale, Finnick, et Peeta – sont envoyés en mission pour le District 13 : ils vont risquer leur vie pour tenter d’assassiner le Président Snow, qui s’est juré de détruire Katniss. Les pièges mortels, les ennemis et les choix déchirants qui attendent Katniss seront des épreuves bien pires que tout ce qu’elle a déjà pu affronter dans l’arène.