Ant-Man et la Guêpe : fun, estival mais dispensable – critique pop corn

Notre avis

610 Ant-Man et la Guêpe gère l’intérim entre Infinity War et Avengers 4. Un film pop corn, estival et plaisant qui partage les qualités et les défauts de son prédécesseur. Reste le plaisir de voir Michael Douglas, Evangeline Lilly et Paul Rudd s’amuser sur grand écran.

N’y allons pas par quatre chemins, Ant-Man et la Guêpe (Ant-Man and The Wasp en vo) ne restera pas dans les mémoires comme un grand Marvel. Après la déferlante Infinity War, cette suite des aventures de l’homme-fourmi n’apporte rien de neuf.

Ant Man 2 : Ant-Man et la Guêpe

L’histoire prend place avant les évènements d’Avengers 3. Condamné pour avoir aidé Captain America dans Civil War, Scott Lang aka Ant-Man (Paul Rudd) est placé en résidence surveillée à San Francisco. Il a perdu contact avec Hope Van Dyme (Evangeline Lilly) et son savant de génie de père Hank Pym (Michael Douglas). Ses aventures en Ant-Man semblent derrière lui. Scott n’a désormais qu’une seule priorité, le bien-être de sa fille Cassie. Mais l’arrivée de Ghost, un énigmatique ennemi, et de la mafia locale menée par Walton Goggins (Justify, Tomb Raider) vont compliquer son existence.

Ant-Man 2 se positionne comme une parenthèse ludique entre les deux Avengers. Si l’on prend plaisir à retrouver Paul Rudd, Evangeline Lilly (rayonnante), Michael Douglas et Michelle Pfeiffer, le film de Peyton Reed n’apporte rien de neuf. La faute a un manque évident d’enjeux et à l’absence de méchants digne de ce nom (malgré les qualités du personnage de Ghost).

Ant Man 2 : Ant-Man et la Guêpe

Le film n’en reste pas moins plaisant par sa légèreté et son ton estival. On s’amusera devant les courses-poursuites dans San Francisco, les bons mots de Paul Rudd et Michael Pena et surtout les nombreux gadgets (les mini-voitures, le labo immeuble agrandi puis rétréci). C’est le côté ludique de Ant-Man 2 qui le rend si distrayant.

Et bien sûr on appécie qu’Evangeline Lilly (très à l’aise en combi dans les scène d’action) trouve enfin un rôle à la mesure de ses capacités. De toute la MCU, la Guêpe s’impose comme l’un des personnages les plus solides avec Gamorra.

Quant aux scènes post-génériques, il y en a deux, dont une liée à Avengers 4.